SC Bern

Dustin Jeffrey: Lion devenu Ours

Le Centre Sportif La Vallée de Joux a l’honneur d’accueillir le CP Berne, trois fois champion de Suisse ces cinq dernières années (2016, 2017 et 2019). L’Ours sait néanmoins parfois nous surprendre par d’inattendues contreperformances, comme ce fut le cas avec ses non-participations aux play-off 2014 et 2020. La Covid a atténué la déception de cette année, puisque ces séries sans les Bernois ont été annulées.

La saison passée, le puck n’a jamais glissé dans le bon sens pour le SCB. Entraîneur deux fois champion avec Berne, Kari Jalonen n’y est pas arrivé. Entraîneur champion avec Zurich, Hans Kossmann n’y est ensuite pas arrivé non plus. Et la venue en cours de saison du gardien finlandais Tomi Karhunen n’a pas suffi.

Après avoir fait parler de lui par son échec sportif, le CP Berne a continué à «faire le buzz» en nommant une femme au poste de directeur sportif. On parlera donc de directrice sportive pour l’ex-gardienne de l’équipe nationale suisse, Florence Schelling, puisque c’est d’elle dont il s’agit.

Mme la directrice sportive

Florence Schelling a surpris son monde – et marqué son territoire? – en embauchant un coach totalement inconnu en la personne du Canado-Autrichien Don Nachbaur (61 ans). Comme joueur, il a tout de même disputé plus de 200 matchs de NHL entre 1980 et 1990, puis a terminé sa carrière dans sa deuxième patrie, à Graz. Puis il connaît un très long parcours de coach U20 (plus de 20 années) en Amérique du Nord.

Le SCB 2020/21 évolue toujours avec le Finlandais Karhunen devant la cage, mais accueille au moins deux nouveaux étrangers. Nouveau venu sur les patinoires suisses, Ted Brithén est un centre suédois très performant au pays. L’autre nouveau est l’ex-Lausannois Dustin Jeffrey, qui a conquis les fans du LHC durant quatre saisons. L’annonce de son départ avait créé scepticisme voire stupéfaction.

Sinon, Berne ce sont bien sûr des grands noms du hockey suisse: Eric Blum, Simon Moser, Vincent Praplan, Thomas Rüfenacht, Tristan Scherwey (s’il ne part pas en NHL) ou Ramon Untersander.

Article présenté par: