Lausanne HC

Toujours plus fort !

 

Fin septembre, Lausanne fera ses débuts dans sa toute nouvelle «Vaudoise Aréna», avec toujours plus d’ambitions et une équipe – sur le papier du moins – toujours plus forte. La saison passée fut la meilleure de l’histoire du LHC, avec un superbe 3erang en saison régulière et une qualification pour les demi-finales des play-off après avoir éliminé, en 7 matchs, les Tigres de Langnau. Seul bémol de cette belle saison 2018/19, justement une demi-finale lors de laquelle les Lausannois ont été largement dominés par Zoug.

Pour l’exercice 2019/20, les Lions apparaissent plus forts dans tous les compartiments et aussi capables d’apporter beaucoup de «fun» aux futures grosses assistances attendues dans son nouveau stade.

Lausanne s’est adjugé les services du réputé gardien Tobias Stephan, plus de 700 matchs de National League, 11 matchs de NHL au compteur. Stephan a la particularité d’avoir disputé 3 Jeux Olympiques dans le rôle du 3egardien, celui qui ne joue pas! Il est une valeur sure de notre championnat.

 

Festival offensif?

 

En défense, nul besoin d’aller chercher des arrières offensifs quand on possède Jonas Junland, le champion du monde finlandais Petteri Lindbohm, les internationaux Joël Genazzi et Lukas Frick, et l’ex-international Robin Grossmann. Il suffisait, et Lausanne l’a fait, d’ajouter des profils plus défensifs et de belle corpulence. C’est le cas avec les arrivées de Fabian Heldner (23 ans, 193 cm pour 95 kg, champion suisse 2015 avec Davos) et Victor Oejdemark (21 ans, 188 cm pour 95 kg, venu de Zoug Academy).

L’offensive est attendue comme le point fort d’un LHC qui a trop dû compter la saison passée sur le trio Joël Vermin – Dustin Jeffrey – Christoph Bertschy. Parfois soutenu par l’international letton à licence suisse Ronalds Kenins. Avec les arrivées de Cody Almond et Josh Jooris, ainsi que la probable signature d’un ailier étranger durant l’été, Lausanne a fière allure.

Cody Almond, convoqué pour les Jeux 2018 avec la Suisse (2 Mondiaux à son actif), devrait être le centre la 2eou 3eligne. Il sort d’une jolie saison avec Genève Servette (où il a passé 7 ans). Depuis 3 saisons, Almond (souvent blessé) manque quelque 30% des matchs.

21 ans après son père Mark (saison 1997/98, 50 points en 26 parties de LNB), Josh Jooris (222 matchs de NHL) rejoint Malley à son tour. Sa meilleure saison de NHL, c’était à Calgary en 2014/15 (24 points en 60 matchs). Il n’avait plus d’avenir en NHL et rebondit donc en Europe, avec un statut de joueur suisse, grâce à une première licence obtenue en Helvétie.

 

Article présenté par: