Interview de Fabrice Lhenry, entraîneur des Dragons de Rouen.

Invités par les organisateurs, les dragons de Rouen se rendent pour la seconde année consécutive au Centre Sportif Vallée de Joux pour disputer les 23èmes Hockeyades.

 Quand êtes-vous arrivés et combien de temps restez-vous au Centre Sportif Vallée de Joux ?
On est arrivé ce matin, on joue Lausanne mercredi, Genève jeudi et La Chaux de Fonds vendredi et ensuite on repart à Rouen.

 C’est la deuxième année que vous vous rendez à la Vallée de Joux, il me semble que la préparation de l’année dernière a été prolifique ?
Oui c’est vrai. C’est un honneur d’être invité pour un tournoi avec des équipes de ce calibre-là. C’est très important pour nous. On essaye d’arriver le plus prêt possible pour être compétitif. On sait qu’on joue contre meilleur que nous mais on essaye de bien paraître autant pour le tournois que pour le Club de Rouen et pour représenter les clubs Français.
L’année dernière on a fait de bonnes prestations (NDLR : ?) c’est pour ça qu’on a été réinvité cette année. On est très content de commencer la saison ici.

Qu’est-ce qui vous motive à venir jusqu’ici en dehors du niveau de jeu ?
Ce qui est bien ici c’est que souvent en début de saison, tous les joueurs ne se se connaissent pas. L’année dernière on avait changé beaucoup de joueurs, cette année un petit peu moins, on a 5 nouveaux joueurs. Mais que le groupe vive ensemble pendant une semaine, dorme ensemble, les joueurs sont à l’extérieur de leurs familles, c’est très important aussi pour la cohésion d’équipe, comme on dit en anglais le « Team Spirit ». Ca apprend à se connaître assez rapidement, aussi bien sur la glace pour les matchs que en dehors, pour bien vivre ensemble.

 Est-ce qu’en France il y a quelque chose de similaire aux Hockeyades qui se fait ou pas du tout ?
Non, en France il y a deux clubs qui font des tournois c’est Bordeaux et Nice si j’en oublie pas mais après il y a d’autres équipes qui vont faire des tournois à l’étranger aussi.
Mais nous on a été vraiment très très bien reçu l’année dernière, l’accueil au restaurant aussi est bien, on mange bien. C’est très pratique aussi les installations sont très bien donc on est vraiment très heureux d’être revenus ici.

Etant donné que vous avez été Champions de France l’année dernière, vous allez donc jouer la Coupe d’Europe la saison prochaine ?
Oui et c’est un très bonne préparation pour nous pour les matchs de CHL parce qu’on va rencontrer des équipes du niveau de Lausanne et Genève donc c’est très important pour nous de se mettre à ce niveau-là. On commence fin août la CHL donc ça va arriver très vite.
Le championnat en France reprend le 14 Septembre, on va jouer 4 matchs de CHL avant le début du championnat. Justement la CHL on ne veut pas faire de la figuration et c’est pour ça que ce tournois est très important pour nous pour mettre tout en place le plus rapidement possible pour être prêt pour la saison qui arrive.

Il n’y a donc pas beaucoup de nouvelles arrivées cette année, mais qui sont les joueurs à surveiller dans ce Rouen version 2018-2019 ?
Oui alors on a décidé de ne pas trop changer cette année parce que le résultat sportif l’année dernière était là. Humainement ça été vraiment excellent, j’ai un groupe qui vient tous les matins les joueurs sont heureux de se rencontrer, heureux de travailler très fort donc ça c’est une chose à laquelle j’accorde beaucoup d’importance. C’est travailler très fort mais dans la bonne humeur. Après il y a eu les résultats sportifs ça c’est sûr.

Pour les joueurs à surveiller on a un nouveau joueur Michel Miklik un slovaque qui n’est arrivé qu’en milieu de semaine la semaine dernière donc voilà il est arrivé quelques jours en retard. Et puis après on a Alex Aleardi aussi qui nous a fait une très bonne saison. On a des internationaux Français, on a un gardien aussi qui nous a fait une bonne saison avec Pintaric qui est un gardien Slovène. Après les individualités c’est important mais il faut surtout que le groupe puisse bien jouer ensemble.

Avant de venir à la Vallée de Joux, vous êtes déjà allez sur la glace ?
Oui, on a fait beaucoup de tests physiques au début, on a fait un petit weekend de cohésion et ensuite on vient là. En tout on va avoir dix jours sur la glace avant de commencer. Les joueurs avaient aussi patinéà droite à gauche selon les possibilités.

Vous me disiez que l’objectif pour la CHL c’était de ne pas faire de la figuration, concrètement ça veut dire quoi ?
L’idéal ce serait de sortir des poules. C’est des poules de 4 avec 2 équipes qui vont continuer donc voilà. Il y a deux ans on avait perdu deux fois contre Davos en prolongation donc déjà il faut aller chercher une première victoire en CHL, dans le temps règlementaire ce serait bien. Et puis après si ça nous sourit, sortir des poules ce serait extraordinaire pour nous.

Et en Championnat j’imagine que l’objectif est clair est affiché, gagner ?
Oui alors comme chaque année à Rouen l’objectif du milieu de saison c’est la Coupe de France. C’est une belle compétition qui se finit à Bercy, cette année ce sera un final four avec 4 équipes invités. Ce sera demi-finales, finales en deux jours et c’est un bel endroit pour jouer là-bas et c’est vraiment la fête du Hockey français. C’est bien organisé, il y a les jeunes de tous les clubs. Ils ont eux aussi un grand tournois pendant ce weekend-là. Donc c’est vraiment toute la famille du Hockey Français qui se réunit vraiment lors de ce weekend.

A long terme, l’objectif c’est d’arriver le mieux classé possible avant les play-offs et puis gagner encore et défendre notre titre.

Merci beaucoup d’avoir pris le temps de répondre à nos question. Vous avez quelque chose à ajouter pour clore cet entretien ?
Alors moi je tiens à remercier toute l’organisation du tournoi, les gens qui travaillent au restaurant qui sont vraiment sympathiques et c’est agréable d’être reçus comme ça. Pour nous l’organisation est parfaite est j’espère que cela nous portera chance pour cette année aussi.

 

Résultat de recherche d'images pour "fabrice lhenry"

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.