Genève-Servette

CHRIS McSORLEY DÉJÀ DE RETOUR

Après 16 saisons à la bande en tant qu’entraîneur, Chris McSorley avait été contraint de rester en tribunes lors du dernier championnat. Ce ne fut pas un échec total sur la glace, puisque son successeur Craig Woodcroft a tout de même réussi à qualifier l’équipe pour les play-off.

Ce qui était arrivé 13 fois en 15 ans de LNA sous l’ère McSorley. Oui, Genève-Servette n’a été contraint qu’à deux reprises (2006 et 2012) de se sauver en play-out, et a également participé par deux fois à la finale du championnat (2008 et 2010). Le président Quennec ayant quitté le club, le choix de rappeler Chris McSorley à la bande s’est rapidement imposé. Après tout, l’homme représente le renouveau du hockey genevois. McSorley hérite d’un GE Servette encore en construction début juillet, puisqu’il manquait encore au moins deux étrangers (le club aime les choisir durant l’été) et que la situation de quelques joueurs suisses – du club ou de l’extérieur – demeurait incertaine.Après 16 saisons à la bande en tant qu’entraîneur, Chris McSorley avait été contraint de rester en tribunes lors du dernier championnat. Ce ne fut pas un échec total sur la glace, puisque son successeur Craig Woodcroft a tout de même réussi à qualifier l’équipe pour les play-off.

Goran Bezina toujours là

Sur le papier, Genève-Servette version 2018/19 provisoire paraît affaibli, même si l’on peut modérer l’impact de certaines pertes. Derrière, après 4 saisons aux Vernets, Romain Loeffel s’en va tenter de gagner des titres du côté de Lugano. La saison passée, il était devenu le 3e choix en matière de défenseur offensif derrière les deux Suédois Johan Fransson et Henrik Tömmernes. Les Aigles s’étaient ainsi progressivement habitués à ne pas trop compter sur lui. Sinon, les tauliers Goran Bezina et Jonathan Mercier sont toujours là. Tout comme le parfois extravagant (dans ses sorties) Robert Mayer, dont c’est la 5e saison au GSHC. Devant, on était début juillet dans l’attente de la signature de 2 ou 3 nouveaux étrangers. Les trois meilleurs compteurs de la saison passée – Tanner Richard, Jeremy Wick et Juraj Simek – sont encore dans l’effectif, tout comme Kevin Romy.

Genève-Servette a perdu deux joueurs qu’il a formés: Damien Riat va chercher davantage de responsabilités à Bienne et Noah Rod tente l’expérience aux EtatsUnis (San Jose Barracuda, AHL), pour ne rien regretter. Retour au club par contre pour Eliot Berthon (Ambrì) et Timothy Kast (Zoug).

Article présenté par: